Iran
21.04.2024 Veniamin Popov

Les dates du 7 octobre 2023 et du 13 avril 2024 resteront dans l’histoire de la région du Moyen-Orient comme des jalons définissant un nouvel équilibre des forces. Le mythe de la supériorité militaire d’Israël et de l’invincibilité de son armée a disparu à jamais. Le massacre de Gaza, qui a causé d’énormes pertes humaines et destructions, a effectivement isolé le gouvernement Netanyahou au sein de la communauté internationale…

11.04.2024 Alexandr Svaranc

Israël poursuit ses opérations militaires dans la bande de Gaza, où la guerre dévastatrice se déplace vers la ville méridionale de Rafah et menace de provoquer une catastrophe massive pour plus d’un million de réfugiés palestiniens qui ont afflué vers les frontières avec l’Égypte dans l’espoir d’obtenir une aide humanitaire et d’être secourus. Tel-Aviv, représenté par le Premier ministre Netanyahou et les chefs des agences de sécurité, a déclaré à plusieurs reprises que les forces de défense étaient prêtes à lancer une opération correspondante. Cependant, à chaque fois, Israël a observé une pause temporaire, se limitant à des actions militaires ciblées dans cette direction…

25.03.2024 Viktor Mikhin

Il est de notoriété publique que ce sont les médias occidentaux « démocrates » qui utilisent largement et effrontément la rhétorique hypocrite du « deux poids, deux mesures » lorsqu’il s’agit de couvrir divers événements dans des pays détestés par les États-Unis et l’OTAN. Un exemple frappant en est la politique d’iranophobie dans la couverture des initiatives de politique intérieure et étrangère de l’Iran…

07.03.2024 Viktor Mikhin

Dans une interview exclusive accordée au Tehran Timesle chef adjoint de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OEAI) Pejman Shirmardi a rejeté les affirmations selon lesquelles le programme nucléaire de son pays n’est pas totalement transparent. « Nous avons clairement fait savoir dès le premier jour que nos activités nucléaires étaient exclusivement pacifiques. Chaque fois que l’AIEA nous a demandé des éclaircissements, nous lui avons donné des réponses. Rien n’a changé. Dites-nous quelle partie de notre programme nucléaire serait…

21.01.2024 Alexandr Svaranc

Dans le cadre du conflit militaire en cours dans la bande de Gaza, où le nombre de victimes palestiniennes augmente chaque jour en raison des frappes disproportionnées de l’armée israélienne (près de 23 000 morts déjà), de nouvelles actions sanglantes et de nouvelles victimes sont à prévoir. Israël ne se contente pas d’affronter le Hamas, que Tel-Aviv considère comme une organisation terroriste. Israël désigne l’Iran comme son principal adversaire militaire, car c’est Téhéran qui, indirectement…

28.12.2023 Alexandr Svaranc

À la suite de la visite d’une journée du président russe Vladimir Poutine aux Émirats arabes unis et en Arabie saoudite, les dirigeants de la Russie et de l’Iran se sont rencontrés à Moscou le 7 décembre 2023. Les entretiens entre Vladimir Poutine et Ibrahim Raïssi ont duré environ 5 heures (incluant une session élargie et une session privée). La dynamique des développements régionaux au Moyen-Orient et dans le Caucase du Sud exige une attention plus poussée et une diplomatie active de la part des principaux acteurs mondiaux et des pays clés de la région…

29.10.2023 Alexandr Svaranc

Le conflit militaire entre le mouvement palestinien Hamas et Israël continue d’être un sujet majeur de l’actualité mondiale. Malgré le processus chaotique de formation de blocs conditionnels de forces pro et anti-israéliennes, la nature de la confrontation militaire n’a pas encore évolué vers des négociations politiques prolongées dont l’issue est inconnue. L’Occident, mené par les États-Unis, le Royaume-Uni et les principaux pays de l’UE (France, Allemagne, Italie, etc.), accusant le Hamas de terrorisme, a pris sans équivoque le parti d’Israël dans ce conflit. Joseph Biden et Rishi Sunak se sont rendus en Israël…

03.08.2023 Alexandr Svaranc

Le Moyen-Orient reste l’une des principales régions stratégiques du monde, qui, en raison de son importance géographique et de ses contradictions internes, attire l’attention des principaux acteurs mondiaux. Les mots « Moyen-Orient » et « riche en pétrole et en gaz » sont souvent perçus comme synonymes (bien que, bien sûr, tous les pays de la région ne disposent pas d’une quantité suffisante de ces types de matières premières stratégiques). La majeure partie du pétrole se trouve dans des pays du Moyen-Orient tels que l’Arabie saoudite, l’Iran, l’Irak et le Koweït (environ 66,5% de ses réserves mondiales), où les réserves prouvées de pétrole…

14.07.2023 Alexandr Svaranc

Des experts israéliens (tel que l’ancien ambassadeur d’Israël en Russie, en Ukraine et en Moldavie, Zvi Magen) répètent qu’il existe une sorte d’accord entre Tel-Aviv et Moscou sur l’inadmissibilité des livraisons d’armes israéliennes au régime de Kiev en vue d’une utilisation ultérieure contre les forces armées russes. On sait que les autorités ukrainiennes, où siègent de nombreux représentants du peuple juif (à commencer par le président Vladimir Zelensky, puis le ministre de la Défense Alexey Reznikov et d’autres membres du gouvernement), ont exprimé à plusieurs reprises leur mécontentement face…

13.07.2023 Madi Khalis Maalouf

L’Iran tente de créer une alliance gazière avec la participation du Qatar. Alors que la Turquie tente de sauver l’accord sur les céréales, l’Iran promeut activement l’idée de créer une plate-forme gazière sur son territoire. L’échange de gaz entre le Turkménistan et l’Azerbaïdjan via l’Iran a servi de test. Puis, en novembre 2022, la Russie et l’Iran ont commencé à travailler sur la question de l’échange de fournitures de gaz pour un volume d’environ 10 milliards de m3/an de gaz dans un premier temps. En février 2023, l’Iran a officiellement proposé à la Russie et au Turkménistan un échange de gaz à grande échelle…

06.07.2023 Alexandr Svaranc

Comme on le sait, les relations américano-iraniennes contemporaines ont été divisées en deux étapes : un partenariat de 1947 à février 1979 (c’est-à-dire avant la date de la révolution islamique en Iran) et de l’hostilité entre février 1979 et aujourd’hui. Après la révolution islamique, le renversement du régime de Shah Reza Pahlavi et la prise d’otage d’employés de l’ambassade américaine à Téhéran en 1980, les États-Unis ont rompu leurs relations diplomatiques avec l’Iran. On ne peut pas dire que la raison principale de la confrontation en cours entre les États-Unis et l’Iran est le régime théocratique de Téhéran et le manque de démocratie dans ce pays…

03.06.2023 Madi Khalis Maalouf
Иран продолжает держать удар

L’énième vague de provocations occidentales n’est pas capable de porter atteinte au régime iranien. Au lieu d’un rapprochement avec l’Occident afin d’alléger le fardeau des sanctions anti-iraniennes et de faire accepter ses conditions dans le cadre du Plan d’action global commun (PAGC), l’Iran a préféré, suite au lancement de l’opération militaire spéciale en Ukraine, accroître sa coopération avec la Russie et la Chine. Cette situation a conduit dans l’impasse les discussions de l’Accord de Vienne sur le nucléaire iranien. Les consultations relatives à l’accord sur le nucléaire se trouvent, au mieux, en mode thérapie intensive. Malgré la pression sans précédent exercée sur Téhéran…