Archives Malheurs africains - New Eastern Outlook
18.02.2024 Mohamed Lamine KABA

Frappée de plein fouet par la montée en puissance des mouvements terroristes et la multiplication des foyers de tension dans la région, la CEDEAO semble avoir du pain sur la planche pour maintenir son homéostasie sur l’échiquier politique de l’Afrique de l’Ouest. La sortie de l’Alliance des États du Sahel (AES) formée par le Burkina, le Niger et le Mali constitue à la fois un coup de tonnerre pour la CEDEAO et la constitution d’un pôle de contestation et d’autodétermination des peuples, qui fait de la région un espace de compétition et de confrontation…

09.02.2024 Yuliya Novitskaya

La vie de mon interlocuteur Dmitry Viktorovich KURAKOV, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Fédération de Russie auprès de la République du Sénégal et de la Gambie, est presque entièrement liée à l’Afrique. Lors d’une interview exclusive qu’il a accepté d’accorder au « New Eastern Outlook », nous avons parlé des relations entre nos deux pays…

31.01.2024 Ivan Kopytsev

Bien que même les événements politiques à grande échelle dans les pays du Sud, qui n’affectent pas directement les intérêts des principaux acteurs, restent traditionnellement quelque part à la périphérie des médias et du grand public du monde centré sur l’Occident, la signature d’un protocole d’accord entre l’Éthiopie et le Somaliland est néanmoins devenue l’un des événements d’information marquants de janvier 2024. Comme on pouvait s’y attendre, cet accord a suscité l’indignation du gouvernement fédéral somalien…

29.01.2024 Viktor Mikhin

Alors que l’attention du monde est focalisée sur le bain de sang d’Israël contre les palestiniens à Gaza, le conflit croissant entre le Hezbollah et les Forces de défense israéliennes, l’attaque non provoquée des puissants États-Unis contre les Houthis sans défense au Yémen, la guerre au Soudan n’a pas cessé et continue de causer de profondes souffrances à la population. La crise des réfugiés dans le pays est devenue un grave problème humanitaire, jetant une ombre de désespoir sur l’ensemble de la région et mettant…

24.01.2024 Ivan Kopytsev

En résumé, l’article précédent a examiné les facteurs à l’origine de la possibilité même de la signature du protocole d’accord entre l’Éthiopie et le Somaliland le 1er janvier 2024, en vertu duquel Addis-Abeba, du moins sur le papier, a obtenu un accès longtemps attendu à la mer Rouge en échange de la reconnaissance de l’indépendance de son voisin du nord-est et, selon certains rapports, du transfert du contrôle d’une partie des actions…

20.01.2024 Ivan Kopytsev

Le début de l’année 2024 pour les pays de la Corne de l’Afrique a été marqué par un événement qui pourrait non seulement modifier de manière significative l’équilibre des pouvoirs existant…

11.01.2024 Mikhail Gamandiy-Egorov

Plus le temps passe et plus précisément se déterminent les relations futures entre les pays du Sud global, y compris africains, et la minorité occidentale de l’humanité représentée par les régimes correspondants. Et ces relations ne sont décidément pas en faveur de ces derniers. Le plus intéressant est que l’Occident collectif, qui continue à multiplier ses propres erreurs stratégiques – et à s’auto-frapper en raison de son arrogance – demeure incapable de prendre conscience des conséquences ultérieures de ses actions absurdes. Dans les premiers jours de la nouvelle année 2024, le régime suédois…

25.12.2023 Viktor Goncharov

La France a subi un nouveau revers géopolitique en Afrique. Le 2 décembre, le Burkina Faso et le Niger ont annoncé leur retrait de toutes les instances du G5 Sahel, un cadre institutionnel initié par les dirigeants du Burkina Faso, de la Mauritanie, du Mali, du Niger et du Tchad en 2014 et finalement constitué en 2017. Le 6 décembre, les présidents mauritanien et tchadien ont également annoncé leur retrait de l’organisation. Parmi les raisons évoquées par les chefs militaires des deux premiers pays pour se retirer de l’alliance figure l’incapacité de l’organisation à résoudre…

16.12.2023 Viktor Goncharov

Immédiatement après la mort du président tchadien Idriss Débi, décédé en avril 2021 des suites de blessures subies lors de combats avec des rebelles dans le nord du pays, les militaires ont annoncé la dissolution du parlement et du gouvernement et la constitution d’un Conseil militaire de transition dirigé par son fils, le général Mahamat Idriss Débi, âgé de trente-sept ans. Ce faisant, les militaires ont ignoré la disposition constitutionnelle selon laquelle, à la mort du chef de l’État, la présidence du pays est temporairement transférée au président de l’Assemblée nationale…

16.11.2023 Alexander Mezyaev

L’Afrique est devenue la principale arène du colonialisme et du néocolonialisme. La plupart des pays du continent ont connu la forme « traditionnelle » du colonialisme (qui, cependant, avaient différents modèles[1]). Cependant, la République d’Afrique du Sud[2] a eu une histoire colonialiste sensiblement différente. Ce n’est pas un hasard si cela s’appelle le colonialisme d’un type particulier. Alors que dans la plupart des États du continent, le colonialisme était imposé…

15.10.2023 Viktor Goncharov

Le 26 juillet 2023, un groupe d’officiers supérieurs de la Garde présidentielle nigérienne, censé assurer la protection du président Mohamed Bazoum, a annoncé sa destitution, en le bloquant dans sa résidence présidentielle. Puis, le 28 juillet, le général Abdourahamane Tiani, chef de la garde présidentielle, s’est déclaré président du Conseil national militaire pour la sauvegarde de la patrie, et l’ancien chef d’état-major des forces armées, le général Salifou Mody, qui a été limogé par le président Bazoum en mars, a été nommé son adjoint. Le coup d’État militaire dans l’un des pays les plus pauvres du monde a pris beaucoup de monde au dépourvu…

05.10.2023 Viktor Mikhin

La France a récemment perdu, sous la direction très inepte et non professionnelle de son Président Emmanuel Macron, toute la position forte qu’elle avait occupée autrefois en Afrique. Le dernier exemple en date est celui des relations incroyablement tendues entre la France et le Maroc, le gouvernement et les médias français ayant lancé une campagne de critiques sans précédent à l’encontre de l’État arabe. Et ce à un moment de crise nationale, lorsque la région de l’Atlas du pays a été considérablement dévastée par un tremblement de terre d’une magnitude de 6,8…