Archives trucage électoral - New Eastern Outlook
23.11.2023 Viktor Goncharov

Quelques minutes après l’annonce de la victoire d’Ali Bongo Ondimba à l’élection présidentielle dans la capitale gabonaise, Libreville, le 30 août dernier, un groupe d’officiers militaires a annoncé sur la chaîne de télévision Gabon 24 qu’il était démis de ses fonctions, que les résultats de l’élection étaient annulés, que le gouvernement était dissous, que les frontières étaient fermées et qu’un Comité de transition et de restauration de l’autorité de l’État était mis en place. Ce comité, dirigé par le commandant de la Garde républicaine, le général Brice Oligie Nguema, était composé de membres de l’armée régulière, de la Garde républicaine et d’autres forces de sécurité.